« Wikipédia/Découvrir Wikipédia/Présentation et contexte » : différence entre les versions

code wiki
(Auteur : Florence Devouard)
 
(code wiki)
J’adore apprendre, mais j’ai horreur qu’on m’enseigne. Winston Churchill
 
== Saisir les enjeux ==
A. SAISIR LES ENJEUX
 
Wikipédia. Diffi cileDifficile de traiter en 80 pages
un sujet aussi vaste. Peut-être faut-il commencer
par parler d’un rêve. Wikipédia,
bibliothèques, les musées, les laboratoires,
les universités. De fait, le savoir était
alors un bien rare, cher, diffi ciledifficile d’accès,
réservé aux élites. Quiconque voulait apprendre,
devait avant tout être né dans
la bonne classe sociale. Il lui fallait également
avoir des ressources fi nancièresfinancières
suffi santessuffisantes, pouvoir se déplacer physiquement
jusqu’aux lieux de stockage de
l’information, parfois fort éloignés, et
enfi nenfin maîtriser la langue dans laquelle le
savoir était délivré. Les nouvelles technologies
de l’information, de la communication
des versions dans plus de 250 langues
différentes. Elle réduit également la barrière
fi nancièrefinancière en étant accessible gratuitement
sur Internet. Elle supprime la
barrière physique en s’invitant chez tous
visant à minimiser les restrictions
de diffusion des connaissances :
* tout le monde peut lire le contenu de
Wikipédia. Il est accessible à tous, librement,
gratuitement ;
* tout le monde peut redistribuer le contenu
de Wikipédia, en le diffusant sur internet
ou sur toute plateforme adéquate,
contenu de Wikipédia peut ainsi devenir
disponible par d’autres moyens ;
* enfi nenfin, le contenu de Wikipédia est modifimodifiable par tous, sur le site, ou ailleurs.
able par tous, sur le site, ou ailleurs.
Un extrait d’article peut être réutilisé sur
un autre site web, ou dans un article intégré
à un ouvrage. Une version sans image
peut être diffusée sur téléphone mobile.
En résumé, Wikipédia n’est pas une fi nfin
en soi, mais un début, une banque de
connaissance, à la disposition de tous,
contraire : c’est un bien qui n’appauvrit
pas celui qui l’offre, il l’enrichit.
 
B. DÉFINIR WIKIPÉDIA
== Définir Wikipédia ==
 
Wikipédia est une encyclopédie collaborative
en ligne, universelle et multilingue,
a été créée en janvier 2001 dans sa version
anglophone. La version francophone
a été offi ciellementofficiellement ouverte en mars 2001.
Première version de Wikipédia dans une
langue autre que l’anglais, elle ne contenait
personnes multilingues de consulter plusieurs
versions.
 
 
L’objectif que se donne Wikipédia est de
à exposer des connaissances déjà établies
et reconnues.
 
 
L’élaboration de Wikipédia est assurée par
de très nombreux contributeurs bénévoles,
généralement anonymes, parfois identifiidentifiés sous un pseudonyme. Ces contributeurs
défi nissentdéfinissent eux-mêmes toutes les
és sous un pseudonyme. Ces contributeurs
défi nissent eux-mêmes toutes les
règles et conventions d’écriture sans intervention
d’une instance supérieure.
 
 
Sur l’encyclopédie Wikipédia francophone,
le nombre total d’utilisateurs enregistrés
est de 428 940 (mais seuls 36 % d’entre
eux ont contribué). Les modifi cationsmodifications faites
par des utilisateurs enregistrés représentent
62 % du total des modifi cations.
ées, 15 %, et celles effectuées par des
robots (systèmes automatiques), 23 %.
Le nombre total de modifi cationsmodifications enregistrées
entre la création et juillet 2008 était
de 30 413 284.
 
C. COMPRENDRE LA TERMINOLOGIE
 
== Comprendre la terminologie ==
 
Le public est souvent perdu entre les termes
: Wikipédia, Wikimedia, MediaWiki…
De quoi s’agit-il ?
 
 
Wikipedia est le projet d’encyclopédie libre.
Wikipedia est un mot-valise conçu à
état d’inachèvement permanent.
 
== Connaître les utilisateurs ==
D. CONNAÎTRE LES UTILISATEURS
 
Si relativement peu de données sont disponibles
concernant les participants euxmêmes,
11 millions sur 45 millions de connectés).
 
== Répondre aux critiques ==
E. RÉPONDRE AUX CRITIQUES
 
Le succès de Wikipédia n’empêche pas les
critiques. Depuis les premiers jours, les
1. Comparaison Wikipédia-
Encyclopædia Britannica
L’article du magazine scientifi quescientifique Nature<ref>Giles, 1J., Internet encyclopaedias go head to
head, Nature, 2005, 438, 900-901.</ref>,
publiée le 15 décembre 2005, provoque
un véritable raz-de-marée, y compris au
vraiment traités. Les résultats sont les suivants
:
* les articles de l’Encyclopædia Britannica
comportent 123 erreurs, soit un taux de
2,93 erreurs par article ;
* ceux de Wikipédia comportent
162 erreurs, soit un taux de 3,86 erreurs
par article.
 
L’étude n’a porté que sur des articles
scientifi quesscientifiques, donc moins sujets à controverse
que certains relatifs à l’histoire, la
politique ou la religion. De plus, 42 articles
Plus récemment, en décembre 2007, le
magazine allemand Stern publie les résultats
d’une étude comparative2comparative<ref>Wikipedia entre: laWissen für alle. Stern 50/2007,
December 6, 2007, pp. 30-44</ref> entre la
Wikipédia Allemande et la version en ligne
de l’édition en 15 volumes de Brockhaus
trop long et d’une trop grande expertise
pour une encyclopédie généraliste.
 
1 Giles, J., Internet encyclopaedias go head to
head, Nature, 2005, 438, 900-901.
 
2 Wikipedia : Wissen für alle. Stern 50/2007,
December 6, 2007, pp. 30-44
 
S’il apparaît aujourd’hui que Wikipédia
sur la fi abilité des informations présentées
dans l’encyclopédie.
3Les critiques<ref>Endrizzi, Laure. 2008. Wikipédia : un
Les critiques3 soulignent que « les articles
nouveau modèle éditorial ?. In Schöpfel J. (dir),
Les publications scientifi ques : analyses et
perspectives, coll. Traité « STI – Sciences et
Techniques de l’Information ». Paris : Hermès.
Les critiques3paraître).</ref> soulignent que « les articles
sont en état d’inachèvement permanent.
L’actualisation instantanée des articles
des contenus ». Les principales
critiques portent sur :
* l’anonymat des contributeurs ;
* l’absence de comité de validation ;
* les problèmes posés par la neutralité de
point de vue ;
* la variabilité dans le degré de complétion
des articles ;
* la vulnérabilité face aux sabotages, appelés
vandalismes dans le jargon.
 
3. Le phénomène de vandalisme
Des études plus récentes offrent un éclairage
4 intéressant<ref>Reid Priedhorsky, Jilin Chen, Shyong, Katherine
intéressant4. Elles classent les dommages
Panciera, Loren Terveen, John Riedl, Creating,
Destroying, and Restoring Value in Wikipedia,
GROUP’07, Sanibel Island, Florida, USA,
intéressant4novembre 2007.</ref>. Elles classent les dommages
en six catégories : désinformation,
suppression massive, suppression partielle,
persistent après avoir été vus
100 fois.
Le résultat est intéressant : fi nfin 2006, un
lecteur a environ quatre chances sur mille
de rencontrer un vandalisme, qui sera reconnu
déployés.
 
<references />
3 Endrizzi, Laure. 2008. Wikipédia : un
nouveau modèle éditorial ?. In Schöpfel J. (dir),
Les publications scientifi ques : analyses et
perspectives, coll. Traité « STI – Sciences et
Techniques de l’Information ». Paris : Hermès.
(à paraître).
 
4 Reid Priedhorsky, Jilin Chen, Shyong, Katherine
Panciera, Loren Terveen, John Riedl, Creating,
Destroying, and Restoring Value in Wikipedia,
GROUP’07, Sanibel Island, Florida, USA,
novembre 2007.
307

modifications