« Utilisateur:Savant-fou/Alpinisme/MAM » : différence entre les versions

m
orthoG
mAucun résumé des modifications
m (orthoG)
Il s’agit donc d’une maladie fréquente touchant des gens en bonne santé mais exposés à un environnement extrême de haute altitude. Son incidence est variable, mais augmente très rapidement avec l'altitude; elle est de 15% à 2000 m d'altitude et de 60% à 4000 m.
 
Ce mal apparaît après un délai de quelques heures en altitude et régresse avec l'acclimatation et disparaît immédiatement à la descente. Les personnes empruntant un téléphérique pour séjourner seulement une ou deux heures en haute altitude, le temps d'admirer le point de vue — par exemple le [[téléphérique de l'Aiguille du Midi]] (3840 m) dans le [[massif du Mont-Blanc]] — ne seront pas touchéstouchées.
 
== Causes ==
 
La pression atmosphérique et donc avec elle, la pression partielle en oxygène, décroissent avec l’altitude selon une relation pratiquement exponentielle. De ce fait la quantité d’oxygène disponible au niveau cellulaire diminue ce qui engendre immédiatement un certain nombre de mécanismes compensateurcompensateurs (hyper-ventilation, modification de l’affinité de l’hémoglobine pour l’oxygène, polyglobulie, etc…).
 
Lorsque ces mécanismes compensateurs sont insuffisants ou n’ont pas le temps de s’installer, la victime peut développer un ensemble de symptômes appelé « mal aigu des montagnes ». Dans les cas les plus graves, la personne peut faire un [[œdème pulmonaire]], un [[œdème cérébral]] ce qui peut aboutir enfin à la mort en l’absence de traitement approprié (descente, oxygène, pharmacologie).
0

modification