« Utilisateur:Savant-fou/Alpinisme/MAM » : différence entre les versions

m
aucun résumé de modification
Aucun résumé des modifications
 
mAucun résumé des modifications
Pour des séjours prolongés au-dessus de 3500 mètres, il faut progresser en altitude de 500 m à 800 m maximum par jour selon la sensibilité. À une altitude élevée (entre 4000m et 5000m), l’œdème pulmonaire de haute altitude (OPHA) peut survenir brutalement à tout moment au cours des premières 48 heures.
 
Certains médicaments comme les inhibiteurs calciques améliorent l'état du malade et en cas de survenance du mal, ils lui donnedonnent une petite marge de temps pour lui permettent de redescendre et de perdre rapidement de l'altitude, ce qui est réellement la seule méthode de soin efficace.
 
À une altitude très élevée, au-delà de 5000m), le mal peut se compliquer d'un [[oedème cérébral]] de haute altitude qui se caractérise par des modifications de l'humeur et du comportement, et/ou par des maux de tête insupportables. Des troubles de la vue et des vomissements en jets, précèdent le [[coma]] qui est fatal, si le malade n'est pas immédiatement redescendu à une altitude plus basse, ou mis immédiatement dans un caisson permettant d'augmenter la pression.
0

modification