« Électrocinétique » : différence entre les versions

m
Orth., Typo., typos fixed: c'est à dire → c'est-à-dire, methodes → méthodes, noeuds → nœuds, etud → étud (2)
m (Orth., Typo., typos fixed: c'est à dire → c'est-à-dire, methodes → méthodes, noeuds → nœuds, etud → étud (2))
 
=== A.R.Q.S. ===
La loi qui précède ne peut être considérée comme exacte que dans le cadre de l'approximation des régimes quasi stationnaires (ARQS) : c'est -à -dire dans les cas où le produit de la dimension du circuit par la fréquence des intensités considérées est très inférieur à la célérité (vitesse) de la lumière.
 
'''Exemples'''
En régime établi, la résistance ne doit pas dissiper une puissance supérieure à <math> P_{max} \,</math> dont la valeur est en général prescrite par le constructeur. On en déduit les valeurs maximales du courant et de la tension à ne pas dépasser à l'aide de la formule (I-4).
 
La puissance dissipée l'est sous forme de chaleur, et c'est souvent l'augmentation de température qui est responsable de la destruction du composant. Pour des durées limitées, il est parfois possible de dépasser <math> P_{max} \,</math> , mais cela dépend de l'inertie thermique de la résistance. En l'absence d'indication du constructeur, il est hasardeux de tenter sa chance !
 
=== Lois d'association ===
 
= Méthodes d'études des circuits =
On utilise dans l'etudeétude d'un reseau de conducteurs, generateurs ou recepteurs les methodesméthodes suivantes:
 
* Les lois de kirchoff:
 
# Loi des noeudsnœuds.
# Loi des mailles.
 
* Le theoreme de thevenin.
* L'etudeétude des potentiels et des intensités dans chaque partie du reseau electrique.
* La manipulation des fils electriques.
 
99

modifications