Différences entre les versions de « Calcul écrit/Calcul de la racine cubique d'un nombre »

m
Orth., Typo., typos fixed: à priori → a priori (2)
({{feuille volante}})
m (Orth., Typo., typos fixed: à priori → a priori (2))
La justification viendra ensuite.
 
Soit donc à extraire la racine cubique approchée à une unité près par défaut de l'entier 163.936.758.817 (racine que l'on sait àa priori être le cube de 5.473).
 
On dispose les calculs comme pour une division ordinaire, le nombre précédent prenant la place occupée généralement par le dividende, le résultat venant s'inscrire progressivement à la place du diviseur et les calculs auxiliaires à la place du quotient.
'''C)''' On "abaisse" la tranche "suivante" (936 donc) à droite de ce '''premier reste partiel''' (38) de façon à former le nombre 38.936
 
'''D)''' Pour trouver le chiffre suivant du résultat, on cherche le quotient de la division entière du résultat précédent (38.936 donc) par le '''triple du carré du décuple du résultat partiel''' déjà obtenu de la racine, donc par 7.500 (3 fois le carré de 50). Ce quotient est 5 (car 38.936/7.500=5,19...) et il est trop fort àa priori puisque l'on sait que le deuxième chiffre à trouver est un 4, le résultat annoncé précédemment étant 5.473. (Les calculs nécessaires pour prouver cette assertion, calculs identiques à ceux exposés avec 4, fourniraient le résultat 41.375 au lieu de 32.464 (voir ci-dessous le '''E)''') et ce résultat 41.375 conduirait à une soustraction impossible et ces calculs sont laissés aux lecteurs courageux).
 
'''E)''' Ceci fait,
99

modifications