Différences entre les versions de « Photographie/Traitements argentiques monochromes/Développement par diffusion transfert »

Ce système a été mis au point à l'occasion des prises de vues du sol lunaire par les satellites [[w:Lunar Orbiter|Lunar Orbiter]] ; pour des raisons de rendu des fins détails, il a été préféré à un système de transmission d'images télévisées. Par la suite, ce précédé a été commercialisé pour d'autres applications. Il permet d'obtenir simultanément, sans manipulation de liquide libre, un film négatif de haute qualité et un film positif, en une seule opération.
 
=== Le film de transfert ===
L'élément essentiel du procédé est le film de transfert Kodak Bimat. Ce film est constitué d'un support souple en polyester transparent garni d'une couche de gélatine contenant des germes de [[Photographie/Traitements monochromes/Le développement physique|développement physique]] et imbibée d'un [[Photographie/Traitements monochromes/Révélateurs|révélateur solvant]] des halogénures d'argent.
 
=== Principe du traitement ===
Le film négatif exposé est mis en contact avec le film Bimat ; il est alors pénétré par le révélateur solvant contenu dans ce dernier, ce qui produit deux réactions chimiques simultanées et concurrentielles : d'une part, les grains d'halogénures exposés sont développés et d'autre part, tous les grains exposés ou non se dissolvent dans le solvant. Le film négatif se trouve alors à la fois développé et fixé. Les halogénures dissous diffusent à leur tour dans le film Bimat, où ils sont réduits sous l'effet des germes de développement physique, ce qui aboutit à la formation d'une image positive. En effet, les halogénures disponibles sont d'autant plus abondants qu'ils proviennent de grains non exposés et donc non développés.
 
=== Modes opératoires ===
* Le film de transfert imbibé et le film négatif de prise de vue sont simplement enroulés ensemble sur une même bobine, puis déroulés et séparés à la fin du processus. Le temps de maintien peut être très long, à la seule condition que les films ne sèchent pas, car les réactions s'équilibrent d'elles-mêmes et cessent donc relativement vite.
* Pour obtenir un traitement en continu, il faut disposer d'un appareil à rouleaux ou à tambour permettant de mettre les deux films en contact, puis de les séparer. Le défilement doit être suffisamment lent pour que les réactions puissent se produire pendant un temps suffisant.
* Pour obtenir des résultats très rapidement, on peut aussi utiliser deux films de transfert. Le premier est maintenu en contact avec le film négatif pendant un temps assez court (de 10 s à 1 min.), ce qui donne une image positive immédiatement utilisable. Le second film de transfert permet de terminer le traitement du film négatif de prise de vues.
 
La valise de traitement commercialisée par la société parisienne « Matériel et construction » permet de réaliser facilement le traitement de diffusion transfert. Naturellement, pour une conservation optimale, les deux films doivent être lavés et séchés de façon conventionnelle.
 
=== Avantages et inconvénients ===
* Le traitement ne mettant en jeu aucun liquide à l'état libre, on peut le réaliser dans des endroits dépourvus d'eau et dans n'importe quelle position, puisque les opérations ne sont nullement affectées par la gravité. Aucune chambre noire n'est nécessaire, car la machine est étanche à la lumière. Le lavage et le séchage peuvent être différés dans une large mesure.
* La qualité des images est comparable à celle que l'on peut obtenir par un traitement conventionnel, du point de vue de [[Photographie/Netteté des images/Les émulsions et la reproduction des détails|la granularité, de l'acutance et de la fonction de transfert de modulation]].
* Les paramètres comme la température, la durée du traitement, l'agitation, qui influent considérablement sur les résultats des traitements conventionnels, n'ont ici pratiquement aucune importance. Cela permet d'obtenir des résultats et une qualité très constants.
 
=== Applications ===
 
Ce procédé a été utilisé pour la photographie aérienne, la photographie d'écrans cathodiques, la recherche en archéologie, en ethnologie, etc.
 
 
== Bibliographie ==
 
* BYERS, Bruce .- Destination Moon : A History of the Lunar Orbiter Program - CHAPTER III: BEGINNING THE LUNAR ORBITER PROGRAM = The Eastman Kodak Photographic System [en ligne] .- NASA, 1967-1970 [consulté le 2 novembre 2008]. Disponible sur l'internet : http://history.nasa.gov/TM-3487/ch3-7.htm
 
* Traitement par transfert Kodak Bimat. In : Photo-Ciné-Revue, septembre 1969, pp. 344-345.
 
{{Ph Traitements monochromes}}