Différences entre les versions de « Livre de cuisine/Mirin »

nettoyage Typos: consomation → consommation, AWB
imported>Japonica
(→‎Fabrication : syntaxe)
(nettoyage Typos: consomation → consommation, AWB)
Connu uniquement du Japon où il fut d'abord une sorte d'[[hydromel]] que les femmes buvaient au nouvel an, il fut ensuite utilisé dans certains restaurants comme assaisonnement à partir de la fin du XVIIème siècle. Les cuisiniers avaient remarqué qu'il masquait ou anhilait avantageusement les odeurs prenantes de poisson et de viande, empêchait les aliments de se défaire à la cuisson et facilitait la pénétration des sauces tout en rehaussant les saveurs.
 
Sa qualité s'améliorant au fil des siècles, sa consomationconsommation s’est popularisée après la deuxième guerre mondiale, devenant un produit indispensable dans le placard de la cuisine familiale, aux côtés de l'huile de [[sésame]], du [[shōyu]] et du [[vinaigre de riz]].
 
==Fabrication==
 
== Variétés de mirin==
Il existe plusieurs types de mirin, chacun ayant un degré d'alcool et un caractère qui lui est propre. La plupart conservent l'arôme classique, mais certains sont assaisonnés de matières spéciales : jus de [[Abricotier du Japon |prunes umé]] ('''Ume-jūsu''' 梅ジュース), feuilles de plantes aromatiques...
* Seven years mirin : 11,4°
* Homei-shu : 12,25°
 
{{Japon et culture japonaise}}
 
[[catégorieCatégorie:cuisine japonaise]]
 
[[de:Mirin (Gericht)]]
0

modification