Différences entre les versions de « Apprendre la guitare/Basse »

10 708 octets supprimés ,  il y a 13 ans
Résumé automatique : contenu remplacé par « {{ébauche}} vous êtes des trou du cul ».
(Résumé automatique : contenu remplacé par « {{ébauche}} vous êtes des trou du cul ».)
{{ébauche}}
vous êtes des trou du cul
 
Nous allons voir ici les principales spécificités de la basse par rapport à la guitare. Nous prendrons comme modèle de référence une basse quatre cordes accordée de manière standard (Mi - La - Ré - Sol).
 
== Main gauche ==
 
La technique de la main gauche à la basse est à peu de choses près la même que celle de la guitare, hormis quelques points :
* Il est rare de jouer deux notes en même temps, et jamais d'accords entiers (encore moins de barrés). En effet, du fait de la fréquence grave de la basse, les notes semblent se chevaucher et créent un brouhaha assez rapidement.
* À cause de la taille des cases, il est impossible de faire des écarts aussi grands que sur une guitare. On remplacera le fait d'avoir "un doigt par case" (surtout en haut du manche) par un peu plus de déplacement de la main : il est plus facile de viser les cases.
 
== Main droite ==
 
=== Jeu aux doigts ===
 
==== Position ====
 
La position de la main droite est assez naturelle, et le bras ne doit jamais être crispé.
# Sauf en cas d'impératif esthétique, ne jouez pas avec la basse au niveau des genoux. Vous aurez plus de mal à jouer, que ça soit la main droite ou gauche. La bonne position varie en fonction des gens (taille, corpulence), mais on peut dire qu'elle se situe entre l'estomac et le bassin.
# Posez l'avant-bras sur le côté de la basse. Votre main va "pendouiller" près des cordes, il ne reste plus qu'à l'approcher un peu pour pouvoir les toucher du bout des doigts.
# Posez votre pouce sur l'arête du micro. Si vous en avez plusieurs, placez-vous sur le micro chevalet pour avoir un son plus précis, aigu, jazz. Le micro manche est utilisé pour avoir un son plus puissant, lourd, rock.
# Avec le pouce posé sur le micro, vous pouvez jouer sur les deux cordes graves. Pour jouer sur les cordes aiguës, posez votre pouce sur la corde de Mi. Ce principe est important, il vous aidera à garder une puissance constante peu importe la corde.
# Jouez avec l'index et le majeur alternativement. Veillez à garder la même puissance, et surtout le rythme, même lent.
# Jouez en butant sur la corde plus grave, ou sur le pouce qui est appuyé au micro.
 
==== Pratique et astuces ====
* Lorsque vous jouez deux notes successives sur deux cordes, avec la deuxième corde plus aiguë, vous devez alterner, comme sur cette partition (index noté ''i'', majeur ''m'') :
 
G|----------5-7-5-7-----
D|--5-7-5-7-------------
A|----------------------
E|----------------------
i m i '''m i''' m i m
 
* Lorsque vous jouez deux notes successives sur deux cordes, avec la deuxième corde plus grave, vous pouvez utiliser le même doigt, vous gagnerez du temps. Par exemple sur cette partition, on utilise le majeur deux fois de suite (index noté ''i'', majeur ''m'', pull-off ''p'') :
 
G|----7p5---------------
D|--5-----7-5-----------
A|----------------------
E|----------------------
i '''m m''' i
 
* Il est possible, mais absolument pas nécessaire, de jouer avec un troisième doigt : l'annulaire. Après un certain temps d'adaptation et de musculation, vous pourrez accélérer votre jeu. Attention, jouer à trois doigts nécessite un sens rythmique assez poussé. Il existe un sens plus pratique pour jouer : ''a m i a m i ...'' plutôt que ''i m a i m a ...'' ou ''i m a m i m a ...''
 
=== Jeu au médiator ===
 
Le jeu au médiator nécessite un apprentissage aussi rigoureux que le jeu aux doigts.
Même si les techniques de main droite sont moins nombreuses, il est impératif de travailler régulièrement.
En effet, même pour quelqu'un habitué au jeu aux doigts, le jeu au médiator semblera moins 'naturel' car la vibration des cordes est beaucoup plus forte et ne peut être facilement stoppée de la main droite.
Il faut également veiller à ne pas être trop crispé, auquel cas la main droite peut être trop rapidement fatiguée (douleurs dues à un jeu trop rapide, trop crispé, mauvaise position, etc).
On explique cela par le fait que la main droite n'a pas d'appui fixe (contrairement au jeu au doigts où le pouce repose sur un micro).
Enfin, veiller toujours au bon réglage de la sangle!
 
Notion d'aller-retour:
 
c'est la notion de base du jeu au médiator.
Comme en guitare, l'aller consiste à 'gratter' la (les dans certains cas) corde(s) en donnant un coup de médiator vers le bas. Vers le haut pour le retour.
Comme pour la guitare, c'est la rotation du poignet qui gère le mouvement du médiator et non le bras!
Il faut comparer chacun des 2 doigts (index et majeur) à l'aller et au retour.
On notera 'a' pour un aller, et 'r' pour un retour:
 
G|----------5-7-5-7-----
D|--5-7-5-7-------------
A|----------------------
E|----------------------
a r a '''r a''' r a r
 
G|----7p5---------------
D|--5-----7-5-----------
A|----------------------
E|----------------------
a '''r r''' a
 
Comme pour le jeu aux doigts, il faut travailler au métronome, en faisant évoluer la vitesse.
 
Choix du médiator:
 
Tous les médiators conviennent à ce type de jeu. Chaque personne aura, par son style musical, un choix différent.
Il est tout de même important de noter qu'au début, il est préférable d'en utiliser d'assez épais (1mm en moyenne).
Ceci est variable entre 0.60mm et 2mm (en moyenne)!
Bannir cependant les médiators ultra-fins servant aux guitares rythmiques!
Certains médiators sont prévus pour basse; ils sont plus grand (les côtés du médiator sont égaux).
On en trouve au même titre que les médiators de guitare.
D'autres possèdent également un prolongement pour mieux tenir dans la main.
Mais rien ne vous empêche d'utiliser un médiator de guitare.
Tout ceci reste à définir soi-même, le son désiré, la vitesse de jeu, la précision requise, ...
 
Le jeu au médiator est souvent dévalué par rapport au jeu au doigt. Cependant il ne faut pas oublier que c'est un outil.
Il permet d'obtenir un son, d'acquérir une vitesse, une précision différente du jeu aux doigts.
Il est important de travailler le jeu au médiator au même titre que toutes les autres techniques.
 
=== Slap ===
 
Le slap s'effectue en faisant claquer la corde sur les dernières frettes du manche. Il se décompose en deux mouvements : le slap proprement dit pour les cordes graves, et le pop pour les cordes aiguës.
 
* Le slap :
# Tendez le pouce perpendiculairement aux autres doigts. Maintenez cette position : le pouce ne va pas bouger.
# Positionnez votre main pour que le pouce soit parallèle aux cordes et que l'articulation du pouce soit au dessus de la dernière frette, ou légèrement plus vers le chevalet.
# Frappez la corde en effectuant seulement une rotation de l'avant-bras. Le bras ne bouge pas, il pivote simplement. Revenez rapidement en position initiale afin que votre pouce ne gêne pas la vibration.
 
* Le pop :
# Dans la même position (heureusement) que le slap, positionnez le bout de votre index (ou votre majeur) sous la corde. Pas plus d'un centimètre doit se trouver sous la corde.
# Plusieurs techniques existent pour faire claquer la corde : tirer simplement avec le doigt, effectuer un rotation inverse à celle su slap, ou remonter le poignet. Utilisez celle qui vous semble la plus naturelle.
 
Pour jouer une "note morte", en slap ou pop, posez votre main gauche (ou au moins un doigt) sur les cordes, sans appuyez, et en évitant les case harmoniques.
 
Attention, la pratique du slap, surtout au début, use la peau. Le pop, en particulier, provoque des ampoules. Arrêtez-vous avant d'avoir trop mal, car les ampoules durent plusieurs jours.
 
Voici un exercice de slap, permettant d'en saisir le principe (''S'' = slap, ''P'' = pop, ''x'' = note morte) :
 
G|---------------------7--
D|----7-------10----------
A|-------------------5----
E|--5---x-5-8----x-8------
S P S S S P S S S P
 
=== Tapping ===
 
== Styles ==
 
== Effets divers à la basse ==
 
Le choix des effets à la basse est plus restreint pour une basse qu'une guitare.
En effet, pour conserver cette notion de 'groove' et d'assise sonore, il faut que le son reste
uni et relativement propre.
Il vaut mieux s'orienter vers des effets de qualité qui permettent de conserver le signal (le son) non modifié auquel est ajouté le signal modifié.
 
Les effets les plus utilisés restent l'overdrive et le chorus.
 
L'overdrive permettra de saturer le son ; il est généralement utilisé dans le metal.
 
Le chorus permet de décaler dans le temps le signal et donnera un effet 'spatial' avec une légère réverbération. Il est très intéressant pour les passages calmes joués dans les aigüs.
 
Pour ces deux effets, la marque Boss reste une référence. D'autres effets sont, selon le style joué, intéressants :
* les wah-wah pour basse, qui fonctionnent selon le même principe que celles pour guitare, mais adaptées aux fréquences de la basse.
* les autowah (effet wah-wah sans utilisation d'un pédalier, la variation de fréquence étant soit fixe, soit définie par l'attaque de la corde).
* les synthe-bass
 
Il est à noter que beaucoup d'effets de guitare ne sont pas utilisables sur basse (notamment les wah-wah) à cause de la différence de plage de fréquences.
En ce qui concerne le choix des effets, il est préférable de se procurer des pédales analogiques qu'un pédalier numérique : la qualité du son est généralement meilleure et mieux contrôlée, et le besoin d'effets étant moins grand qu'avec une guitare, un pédalier s'avèrerait superflu.
 
== Rôle au sein du groupe ==
 
Dans la plupart des groupes, le bassiste a un rôle particulier :
* Il fait partie de la section rythmique, avec le batteur, et éventuellement le guitariste rythmique, pour les formations les plus usuelles. À ce titre, il est en accord permanent avec le rythme, même s'il peut s'offrir quelques libertés. Par exemple, il marquera le premier temps de chaque mesure, comme le batteur le fait, souvent avec sa grosse caisse.
* Il porte la mélodie en soutenant le guitariste soliste. Il va ainsi maintenir le groove/riff, même répétitif, pendant les solos, et appuyer en puissance lors des transitions, ponts, etc.
* Il ne doit pas se contenter de marteler la note fondamentale de chaque passage. Les silences, les harmoniques majeures/mineures et autres effets doivent faire partie de son jeu.
* Il doit faire attention à ne pas trop couvrir les plages de fréquence des autres instruments, et surtout du chanteur, en montant dans les aiguës au moment inapproprié, ou en jouant inutilement sur une partie calme. Ceci est valable dans l'autre sens : les membres du groupes doivent régler leurs balances pour ne pas prendre la place du bassiste.
 
[[Catégorie:Apprendre la guitare (livre)]]
 
[[en:Guitar/Bass Guitar]]
Utilisateur anonyme