Différences entre les versions de « Photographie/Netteté des images/Le « bokeh » »

La figure ci-dessous montre le cheminement des rayons de diverses couleurs issus d'un même point supposé à l'infini, la lumière blanche venant d'une étoile, par exemple. Ces rayons traversent ici un doublet achromatique, combinaison optique relativement simple dans laquelle la seconde lentille a pour but de corriger la dispersion provoquée par la première.
 
<center>[[Image:Achromat doublet en.svg|300px|center]]</center>
 
On voit sur ce schéma que non seulement les rayons de diverses couleurs ne suivent pas le même chemin, mais qu'en outre ils ne sont pas parfaitement convergents. Le doublet a certes moins de défauts qu'une lentille monobloc de même distance focale mais il n'est pas parfait pour autant. Les trajets suivis par les rayons colorés sont d'autant plus différents que ceux-ci sont plus éloignés de l'axe optique ; l'ouverture du diaphragme aura évidemment des effets notables sur l'aspect des taches floues, selon que les rayons marginaux, qui sont les plus déviés, seront arrêtés ou non.