« Vidéoprojecteur DIY » : différence entre les versions

* Les ampoules HQI sont des éléments très sensibles mais qui fonctionnent pourtant dans des conditions de température très fortes : elle ne doivent être donc utilisées que si elles sont en parfait état, dans le cas contraire ces éléments peuvent exploser. En particulier, il faut éviter de toucher le verre avec ses doigts qui peuvent laisser un dépôt gras avec les empreintes digitales : cela peut suffir à déclencher l’explosion de la lampe. Le constructeur recommande de toujours faire fonctionner une HQI dans un bloc fermé pour éviter les projections dues à une explosion. Dans notre cas, il faut éviter que les prises d’air pour le refroidissement soient dans l’alignement direct entre l’ampoule et les spectateurs.
 
* Une ampoule HQI produit 20% de lumière pour 80% de chaleur dégagée. Le refroidissement d’un bloc lumière est donc fondamental pour éviter la détérioration des autres éléments de la box et même des risques d’incendie. Il ne faut jamais souffler directement sur l’ampoule sous risque de diminuer sa durée de vie : l’idéal est de mettre 1 ou 2 ventilateurs en extraction (plutôt vers le haut - l’air chaud monte) avec une prise d’air (plutôt vers le bas). Le tout dans un bloc relativement bien fermé (éviter le bois aux alentours de la HQI, et les ventilateurs en plastique trop près de l’ampoule). Une ampoule HQI 400W demande bien sûr plus de moyens de refroidissement qu’une 250W. Côté éléments optiques, un élément très efficace contre la chaleur etest le filtrage des Infra-Rouge (composante calorifique de la lumière) est une vitre trempée. La mettre d’emblée protègera la fresnel et le TFT contre les effets néfastes de la chaleur (déformation pour la fresnel en acrylique, taches sur le TFT - si celles-ci se produisent, éteindre immédiatement la light-box).
Toujours s’assurer que tous les ventilateurs sont bien branchés avant de démarrer le projecteur (si 2/3 fonctionnent, cela passe inaperçu).
 
Utilisateur anonyme