Différences entre les versions de « Photographie/Netteté des images/Fonction de transfert de modulation »

aucun résumé de modification
{{Ph s Netteté des images}}
{{Photo_14s}}
 
 
On tend de plus en plus à remplacer la mesure du [[Photographie/Netteté - 14 -des images/Pouvoir séparateur des objectifs|pouvoir séparateur]] des objectifs par la détermination de leur fonction de transmission du contraste, plus souvent appelée '''fonction de transfert de modulation''' (FTM).
 
La fonction de transfert de modulation ne s'applique pas seulement aux objectifs ni même seulement à la photographie. Elle est en fait le meilleur outil d'évaluation de tous les systèmes de traitement des signaux et on l'utilise aussi en électronique, en acoustique et dans bien d'autres secteurs d'activité. Dans le domaine qui nous préoccupe, la FTM qui permet de passer du sujet à l'image perçue peut, mathématiquement, être comprise comme le « produit » des diverses FTM de l'objectif, du film ou du capteur, de l'agrandisseur ou de l'imprimante, du papier support ou de l'écran et enfin, de l'œil.
 
 
D'une manière générale cet objectif ne permet d'obtenir à pleine ouverture que des images assez "molles", surtout sur les bords. En diaphragmant, la qualité croît assez vite dans la zone centrale pour devenir optimale vers 8. Par contre l'image reste très longtemps médiocre sur les bords et il faut atteindre 11 pour que sa qualité devienne relativement homogène sur tout le champ. Les valeurs n'ont pas été données au-delà de cette valeur, vraisembablementvraisemblablement parce que les résultats se dégradent très rapidement à cause de la diffraction.
 
Comparées aux représentations du pouvoir séparateur, les courbes FTM contiennent beaucoup plus d'informations mais on ne peut pas en résumer toute la richesse sur une seule figure, puisqu'il faut un graphique par valeur de diaphragme. Pour un zoom il faut plusieurs séries de graphiques correspondant aux focales extrêmes et intermédiaires. Pour un objectif destiné à la photographie rapprochée, on doit aussi faire varier la distance de mise au point ... L'évaluation complète d'un « zoom macro » nécessite de ce fait plusieurs dizaines de graphiques !
Les développements récents des techniques numériques obligent désormais, dans un certain nombre de cas, à tester non plus l'objectif seul mais l'ensemble constitué par un objectif, un capteur et le logiciel embarqué dans l'appareil. Par ailleurs, il est maintenant possible de corriger après coup certains défauts des images et dans ce cas, tout se passe comme si l'objectif qui les a engendrées était meilleur qu'il ne l'est réellement.
 
En effet, les diverses [[Photographie - 08 - /Objectifs/Aberrations|aberrations]] et anomalies qui rendent imparfaites les images données par un objectif sont de nature très différentes et certaines peuvent aujourd'hui être assez bien corrigées :
 
 
La fonction de transfert de modulation s'applique évidemment aussi à la photographie numérique mais selon des procédures différentes de celles qui ont marqué l'apogée de la photographie argentique.
 
 
{{Photo_14}}
{{Ph Netteté des images}}