Différences entre les versions de « Photographie/Objectifs/Généralités »

 
Ces objectifs ont souvent une distance de mise au point minimale très faible, de sorte que l'on peut s'approcher très près des sujets photographiés. Du coup, ceux-ci donnent des images très grandes par rapport à celles des objets situés en arrière-plan et se trouvent fortement mis en valeur. Pour respecter la perspective, il faut se tenir très près de l'image de façon à l'examiner sous un angle identique à celui sous lequel l'objectif voyait la scène photographiée. Si l'on se met trop loin, comme c'est presque toujours le cas, c'est-à-dire si l'on ne respecte pas la [[Photographie/Perspective/Distance orthoscopique|distance orthoscopique]], l'image apparaît déformée, ce qui peut présenter un intérêt esthétique aussi bien que donner un aspect grotesque du sujet. Dans les années 1970, les photographes publicitaires ont usé et abusé de ces déformations, pour le meilleur et pour le pire.
 
Les objectifs de courte focale sont moins sensibles aux vibrations ou aux tremblements que les objectifs de focale normale car les petits mouvements angulaires intempestifs restent faibles par rapport à l'angle de prise de vue. On les préférera donc souvent pour opérer en faible lumière.
 
== Téléobjectifs ==
 
À l'opposé des précédents, les téléobjectifs offrent la possibilité de photographier dans un angle de champ très réduit et donnent donc un effet de grandissement qu'il ne faut pas confondre avec celui que l'on aurait en se rapprochant, pour des raisons évidentes de conservation de la perspective. Ils sont donc indiqués pour obtenir des images de sujets relativement petits mais dont on ne peut pas s'approcher facilement, comme un détail dans un paysage, un oiseau en vol, un animal farouche ou dangereux, etc.
 
Normalement, une image réalisée avec un téléobjectif devrait être regardée de loin, toujours pour respecter la distance orthoscopique ; si on se place trop près, on obtient un effet de tassement des plans qui peut être intéressant ou grotesque selon les circonstances. Par ailleurs, une image examinée depuis une distance trop faible révèle plus facilement ses défauts, de sorte que l'on est beaucoup plus exigeant sur la qualité optique pour un téléobjectif que pour un grand angulaire.
 
Il résulte de tout cela que les téléobjectifs de longue focale les plus lumineux sont des instruments d'optique très lourds et très coûteux, hors de portée de la plupart des amateurs. Cet inconvénient est quelque peu diminué avec les appareils reflex qui utilisent des capteurs de « demi-format » : un objectif de 300 mm destiné au format 24 x 36 devient alors un l'équivalent d'un 400 mm de même ouverture, avec une très bonne qualité optique puisque seule la zone centrale de l'image est utilisée.
 
Les objectifs de longue focale sont particulièrement sensibles aux mouvements intempestifs et malgré les systèmes de [[Photographie/Netteté des images/Systèmes de stabilisation|stabilisation]], on a toujours intérêt à les utiliser sur un [[Photographie/Accessoires/Pieds et supports divers|trépied]] ou tout autre support suffisamment rigide..
 
== Objectifs « macro » ==
 
Leur principale caractéristique est de permettre la prise de vue à des distances bien plus faibles que les objectifs classiques de même focale, grâce à une rampe hélicoïdale beaucoup plus longue et, pour la plupart des réalisations modernes, une diminution importante de la distance focale. On les utilisera donc d'une manière générale pour photographier de petits objets, des fleurs, des insectes, etc.
 
Le terme « macro », abréviation de « macrophotographie », est utilisé aujourd'hui à tort et à travers pour désigner la photographie rapprochée. La véritable [[macrophotographie]] correspond aux situations de prise de vue telles que l'image qui se forme sur la surface sensible est au moins aussi grande que l'objet photographié. L'accès à ce domaine suppose donc d'autres équipements.
 
Les objectifs macro ont des focales situées communément entre 50 et 200 mm. Plus la focale est grande, plus on peut se tenir loin du sujet, mais plus la prise de vue est soumise aux mouvements intempestifs de l'appareil.
 
Beaucoup d'amateurs oublient que leur objectif macro peut mettre au point jusqu'à l'infini, tout comme n'importe quel objectif ordinaire. On peut donc s'en servir pour des prises de vue courantes, et tout spécialement pour le portrait, où un 90 mm macro peut donner d'excellents résultats en 24 x 36.
 
== Objectifs spéciaux ==
 
== Bibliographie ==