Différences entre les versions de « Photographie/Perspective/Photographie et perspective »

Dans l'immense majorité des cas, la photographie est l'image à deux dimensions d'un sujet en relief, il y a donc a priori perte de la notion de profondeur. Celle-ci peut être restituée dans d'excellentes conditions grâce à la stéréophotographie, mais ce procédé impose des impératifs techniques trop contraignants pour la plupart des applications des images. Le photographe averti doit donc connaître les différentes méthodes qui permettent de jouer avec la sensation de relief.
 
Les photographes dont les travaux sont reconnaissables au premier coup d'œil sont rares. Quelques uns cependant ont laissé une œuvre si fortement marquée par leur personnalité qu'un connaisseur averti saura identifier parmi, par exemple, des milliers de photos de nus, celles qui sont signées [[Photographie/Personnalités/Jeanloup Sieff|Jeanloup Sieff]], [[Photographie/Personnalités/Helmut Newton|Helmut Newton]], [[Photographie/Personnalités/Jean-François Bauret|Jean-François Bauret]], [[Photographie/Personnalités/Robert Mapplethorpe|Robert Mapplethorpe]] ou encore [[Photographie/Personnalités/Jan Saudek|Jan Saudek]]. Les signes de reconnaissance sont multiples et subtils : le décor ou l'absence de décor, la manière de choisir son modèle, de régler les éclairages, de susciter des expressions, mais aussi la façon de jouer avec les perspectives.
 
Un chapitre exposant les [[Photographie/03 - Notions de perspectivePerspective/Rudiments de perspective conique|rudiments de la perspective conique]] permettra au lecteur peu averti de ces questions d'aborder plus efficacement la suite de cet exposé.
 
Dans beaucoup de photographies, en particulier dans celles qui montrent des réalisations humaines telles que des bâtiments, des trains, des routes, etc., l'impression de relief est provoquée avant tout par le jeu des formes géométriques, par la convergence de lignes parallèles, etc. C'est pourquoi nous commencerons par étudier les aspects géométriques du problème.