Différences entre les versions de « Livre d'humour/Contrepèteries »

m
* À '''v'''eaux sensibles, '''p'''is délicats.
* Cette '''l'''utte est vraiment '''p'''assive.
* Ce cric'''c'''ric a l'air bon'''b'''on.
* '''C'''ouds-la au '''f'''ond !
* Ce '''p'''ichet a une belle '''m'''ine.
* Ce n'est pas au '''p'''ieu qu'est réservé le plaisir de '''d'''îner.
* Ce couvent de femmes a été fondé'''f'''ondé par les Saluces'''S'''aluces.
* Au pensionnat, elles ont toutes un toit'''t'''oit pour se doucher'''d'''oucher.
* Ce jeune homme sort de l'[[w:École nationale supérieure des mines de Paris|École des Mines'''M'''ines de Paris'''P'''aris]].
* Défense aux dames patronesses de quêter'''qu'''êter sur un pliant'''p'''liant.
* C'est toujours une jolie '''b'''ête qu'un '''f'''aucon.
* C'est le petit vieux qui '''v'''end de la '''s'''erge.
* À la campagne, je perçois dans ma '''c'''ouche les mouvements des '''b'''œufs.
* Attention vous videz vos '''n'''ouilles sur ma '''c'''ape !
* Ce n'est pas tout d'avoir un bon jute'''j'''ute, il faut savoir rouir'''r'''ouir.
* Ce jeune homme est attaché aux bons'''b'''ons Cordeliers'''C'''ordeliers.
* Dommage, j'étais en face'''f'''ace de la poutre'''p'''outre.
* Combien y a-t-il de feux'''f'''eux dans votre Nantes'''N'''antes ?
* Avec leur nouveau règlement sur les '''m'''unitions, ils nous en '''p'''erdent.
* Avec leurs '''p'''otes elles font rendre les '''m'''ines.
* Ces vastes souilles améliorent le port de votre Calvi.
* Cette fois, j'ai senti le '''b'''out de ses '''g'''aloches.
* Ce [[w:Jean-Marie Messier|Messier'''M'''essier]] est fou'''f'''ou !
* Cette '''c'''rue n'interdit pas d'aller jusqu'à la '''g'''rotte.
* Dans ce siècle de perdition, toutes les jeunes filles '''d'''outent de leur '''f'''oi.
80

modifications