Différences entre les versions de « Photographie/Logiciels/Retouche et modification des images/GIMP »

orthographe et typographie
(orthographe et typographie)
 
== Avertissement aux utilisateurs de Photoshop ==
Habitués de Photoshop ou de PaintShop Pro, GIMP risque de vous déstabiliser. Si nous pouvons retrouver la plupart des outils de ces deux applications dans GIMP, vous serez déroutés par une présentation différente. Contrairement à Photoshop, GIMP ne possède pas de fenêtre "centralisatrice”centralisatrice". Vous aurez besoin au minimum de deux fenêtres pour travailler : l'une regroupant les principales boîtes de dialogue, l'autre affichant l"'image sur laquelle vous travaillez. Loin d'être un défaut, cette méthode d"'affichage présente à l'usage de nombreuses qualités. Mais si vous arrivez à passer outre cette modification de vos habitudes, vous découvrirez avec GIMP un autre monde ludique et graphique. Un monde "libre” :)libre". Toutefois, il existe une version de GIMP qui ressemble à Photoshop : [http://fr.wikipedia.org/wiki/GIMPshop GIMPshop].
 
== La base ==
=== Les outils de sélection ===
 
Les 6 premiers outils disponibles (en partant d"'en haut à gauche) sont des outils de sélection. Certainement les outils les plus importants de GIMP. C"est avec eux que vous ferez le plus de choses. Une bonne maitrisemaîtrise de ces outils est indispensable si vous comptez vous lancer dans l"'apprentissage de GIMP. Ces outils de selectionssélections possèdent de nombreuses options modulables. Dans l"'ordre d"'apparition, nous avons (les lettres entre parenthèses sont les touches de raccourcis correspondantes) :
 
* Sélection rectangulaire (R)
* SelectionSélection elliptique (E)
* Sélection à main levée (appelée "sélection lasso”lasso") (F)
* Sélection baguette magique (Z)
* Sélection par couleur (Shift + O)
 
#Créez un nouveau document (Fichier - Nouveau)
#Choisissez l"'outil "Sélection rectangulaire".
#Sur le nouveau document, cliquez-glissez votre pointeur, tout en appuyant sur la touche Shift, ce qui a pour conséquence de forcer la sélecionsélection à garder une forme "carrée”carrée. RelachezRelâchez. La zone de sélection apparaitapparaît alors sous la forme de "fourmis en marche" (des petits traits noir et blancs).
#Choisissez l"'outil "pot de peinture”peinture" (Shift + B) et cliquez à l"'intérieur de cette zone. Vous venez de colorier un carré.
 
=== Quelques autres outils ===
 
Vous n"'aurez que peu de soucis pour comprendre le fonctionnement des autres outils. Certains outils, tels la gomme, l'aérographe ou l'outil de découpe, sont assez faciles à utiliser. Même si les possibilités offertes par chacun de ces outils sont décuplées par la modification de leusleurs options. Pour accéder aux options d"'un outil, double-cliquez sur l'icône de celui-ci.
 
== Les boîtes de dialogue de base ==
Toutes les boîtes peuvent être regroupées entre elles sous forme d'onglets. Pratique pour éviter de se retrouver avec 15 boîtes de dialogue ouvertes.
 
=== La boiteboîte "calquecalques" ===
Cette boiteboîte permet de travailler sur des calques (couches) différents, de les organiser, de les selectionnersélectionner et de leur appliquer un effet. Boîte de dialogue accesibleaccessible à partir du menu Dialogues - calques.
 
=== La boîte "options des outils" ===
 
== Les filtres ==
Par l"'intermédiaire du clic droit, ou du menu "Filtres”, vous aurez accès à une tonne de nombreux filtres de modifications. Flouter une image, la coloriser, lui donner un aspect "vieux journal”journal", un effet de vitesse, améliorer les tracés, tracer des figures géométriques, ajouter une source de lumière... Des dizaines de filtres sont préinstallés. La plupart des filtres sont personnalisables, et certains sont même entièrement paramétrables !.
 
== Scriptage ==
10

modifications