Différences entre les versions de « Programmation/Abstraction »

→‎Représentation des données : développements divers
(bricoles)
(→‎Représentation des données : développements divers)
 
=== Texte ===
 
L'esprit humain retient mieux des bouts de textes que des suites de chiffres, si bien que même dans les endroits les plus arides de l'informatique on en a tendance à en mettre partout : dans les [[#code source|codes source]] des programmes pour les rendre plus lisibles, dans les bulles d'aide, les interfaces... L'ordinateur est également utilisé pour contenir des documents écrits, qu'on a rédigé au moyen d'un clavier ou numérisé avec un scanner et un logiciel [[w:Reconnaissance optique de caractères|ocr]]. Une fois numérisée il devient possible de modifier le texte, de l'imprimer, de le dupliquer à l'infini...
 
==== ASCII ====
 
Le [[#code source|code source]] même d'un programme est constitué d'un texte. Pour restituer un texte, la quasi-totalité des système informatiques utilisent le standard ASCII, ou un dérivé de celui-ci. Constitué en 1963 puis complété en 1967 il permet de coder sur 7 [[#bit|bits]] l'alphabet latin sans les diacritiques, en majuscules et en minuscules, les 10 chiffres du système décimal, des caractères de ponctuation, des symboles mathématiques et financiers ($%&), et des codes de contrôle destinées à superviser la communication.
 
==== ISO 646 et ISO 8859 ====
 
=== Images ===
 
L'image est une ressource beaucoup moins souple que le texte.
 
{{todo|matriciel bitmap, matriciel compression sans perte, compression avec perte, vectoriel (sémantique), feuilles de style (décoration), bibliothèques graphiques (gui), bibliothèques 3D (openGL, Direct3D)...}}
8 843

modifications