Différences entre les versions de « Photographie/Netteté des images/Le « bokeh » »

== Formule optique et aspect des taches floues ==
 
Selon leur formule optique, les objectifs donnent en réalité des taches circulaires plus ou moins nettes, plus lumineuses sur les bords qu'au centre ou inversement, plus ou moins accompagnées de zones colorées, etc. et un l'aspect des zonestaches flouesformées plushors oudu moinsplan agréablesde àmise l'œilau ..point peut varier considérablement.
 
Un objectif « parfait » doit faire en sorte que dans toutes les situations, tous les rayons lumineux issus de chaque point-objet convergent vers le point-image corespondant, de façon que l'on puisse obtenir un « piqué » maximal pour les objets situés dans le plan de mise au point. En réalité, cette convergence n'est qu'approchée et la correction de diverses [[Photographie/08 - Systèmes centrés, objectifs/Aberrations|aberrations]], entre autres de l'aberration chromatique et de l'aberration de sphéricité, font que les chemins suivis par les rayons lumineux peuvent être différents avant la convergence finale.
 
La figure ci-dessous montre le cheminement des rayons de diverses couleurs issus d'un même point supposé à l'infini, la lumière blanche venant d'une étoile, par exemple. Ces rayons traversent ici un doublet achromatique, combinaison optique relativement simple dans laquelle la seconde lentille a pour but de corriger la dispersion provoquée par la première.
 
<center>[[Image:Achromat doublet en.svg|300px]]</center>
 
On voit sur ce schéma que non seulement les rayons de diverses couleurs ne suivent pas le même chemin, mais qu'en outre ils ne sont pas parfaitement convergents. Le doublet a certes moins de défauts qu'une lentille monobloc de même distance focale mais il n'est pas parfait pour autant. Les trajets suivis par les rayons colorés sont d'autant plus différents que ceux-ci sont plus éloignés de l'axe optique ; l'ouverture du diaphragme aura évidemment des effets notables sur l'aspect des taches floues, selon que les rayons marginaux, qui sont les plus déviés, seront arrêtés ou non.
 
À pleine ouverture, les taches formées par ce doublet en avant et en arrière de la zone de convergence seront à peu près blanches et uniformément éclairées dans leur zone centrale mais leurs bords seront un peu flous et présenteront des franges périphériques colorées. Très schématiquement, entre l'objectif et la zone de convergence, ces franges seront teintées de rouge vers l'extérieur et de bleu-vert (cyan) vers l'intérieur. Au-delà de la zone de convergence, elles seront d'abord teintées de vert à l'extérieur et de pourpre (magenta) vers l'intérieur, avant de devenir plus complexes.
 
En pratique, l'aspect de ces taches varie d'un objectif à l'autre et, pour un même objectif, selon l'ouverture du diaphragme, la distance de mise au point, la distance focale s'il s'agit d'un zoom, l'inclinaison des rayons par rapport à l'axe optique, etc. ; il est quasi impossible de donner à ce sujet des indications précises et chiffrées. Du reste, les chiffres sont ici beaucoup moins importants que l'aspect visuel global des images. On peut toutefois pronostiquer que des taches présentant des franges colorées très marquées et/ou une luminosité beaucoup plus forte sur les bords qu'au centre ne sont pas des éléments favorables à l'obtention de flous agréables à regarder.
 
 
 
 
[[Image:Achromat doublet en.svg]]
{{Photo_14}}