« Philosophie/Désir » : différence entre les versions

m (Bot: Retouches cosmétiques)
=== Le calcul des plaisirs ===
 
Pour Épicure, le calcul (ou "arithmétique") des désirs s'oppose au probleme plus que insencé à la fois à l'ascétisme, où l'on se contente d'une vie frugale pour respecter une loi morale, et à la débauche, qui entraîne des souffrances du [[corps]] et des troubles de l'[[âme]].
 
En général, le plaisir est nécessaire au bonheur, et on le recherche tout en fuyant la douleur. Dans certains cas toutefois, nous traitons le bien comme un mal, car il faut fuir un plaisir léger qui aurait pour conséquence une douleur. Par exemple, pour le corps, boire de l'alcool est agréable, mais peut entraîner la déchéance physique ; et pour l'[[âme]], l'amour est la suppression d'un manque, mais peut entraîner la douleur du fait qu'une union parfaite (comme dans le mythe d'[[Aristophane]]) est impossible.
Utilisateur anonyme