Différences entre les versions de « Livre de cuisine/Soupe au pistou »

m
nettoyage Typos: émm → emm, AWB
m (nettoyage Typos: émm → emm, AWB)
Il est vivement conseillé de ne pas mettre la pommade dans la soupière, chacun se sert à discrétion. D'une part la force de la soupe sera ainsi ajustée au goût de chacun, mais surtout en cas de reste cela évitera de faire cuire la pommade lors du réchauffage de la soupe, car la pommade ne supporte pas la cuisson (les soupes au pistou toutes prêtes à réchauffer sont une aberration).
 
La soupe se mange chaude, mais l'eau ne doit pas bouillir pendant la cuisson. Le parmesan peut être remplacé par du gruyère ou de l'émmentalemmental dans les régions les plus alpines ou la région de Nice, mais le fromage ne doit pas faire "le fil", alors... Comme la bouillabaisse, cette soupe n'attend pas et doit être dégustée séance tenante... (Certains peuvent cependant l'apprécier réchauffée, servie le lendemain).
Attention aux recettes édulcorées qui la transforment en minestrone ! Vous pouvez toutefois ajouter par exemple des carottes, en petite quantité et à conditions qu'elles soient nouvelles. L'important est de respecter la règle d'or: légumes de saison, fraîcheur des produits, ne pas faire cuire la pommade.
 
 
{{multi bandeau|portail gastronomie|Alpes-Maritimes}}
 
[[Catégorie:Cuisine provençale|Soupe au pistou]]
[[catégorieCatégorie:Sauce|Soupe au pistou]]
0

modification