« Construire sa maison » : différence entre les versions

m
orth
Aucun résumé des modifications
m (orth)
Le prêteur tenu de contrôler le [[contrat]] de construction qu'il finance est responsable des erreurs qu'il peut commettre dans cette tâche. Certains établissements financiers effectuent en interne ce contrôle. D'autres établissements ont choisi de confier à un spécialiste extérieur l'expertise des contrats de construction pour lesquels un financement est sollicité, ils satisfont ainsi à leur obligation en apportant ainsi un réel "plus" à leur clientèle. GFC et Verifimmo sont parmi ces experts.
 
De nombreux recours de clients contre leur établissement prêteurs pour manquement à leurs devoir de conseil et de renseignement ont aboutis sans même atteindre un stade contentieux. Le principal évennementévènement qui provoque le recours est l'absence de garantie en cas de défaillance de l'opérateur principal (constructeur ou [[Maîtrise d'œuvre|maître d'oeuvreœuvre]]) . Selon l'association des garants de l'immobilier (CGI Bat, CEGI, Le Mans caution, etc..) le surcoût nécessaire à l'achèvement d'une maison individuelle suite à défaillance de l'opérateur, est en moyenne de 40. 000 €.
 
====Expertise des dossiers de construction====
0

modification