« Photographie/Thèmes/Parcs et jardins » : différence entre les versions

 
À moins que l'on recherche des effets particuliers, il faudra généralement obtenir une qualité irréprochable car une mauvaise exposition ou une netteté mal maîtrisée donneront systématiquement des images médiocres. Il faudra donc utiliser des objectifs de très bonne qualité et des surfaces sensibles, films ou capteurs, capables de fournir un très bon rendu des détails. Souvent, l'obtention d'une [[profondeur de champ]] suffisante posera des problèmes tels qu'il sera difficile de travailler proprement sans faire appel aux techniques de
[[Photographie/24 - Techniques particulières de prise de vue/Bascule et décentrement|bascule et décentrement]], qui ne peuvent être mises en œuvre qu'avec des appareils spéciaux ou des chambres de moyen ou de grand format. Les appareils panoramiques (les vrais !) comme ceux fabriqués par [[Hasselblad]], [[Linhof]] ou [[Fujifilm|Fuji]] fournissent à ceux qui ont les moyens de les acheter ou de les amortir des possibilités intéressantes.
 
Si les plans généraux s'apparentent ici aux paysages, les parcs et jardins offrent aussi la possibilité de réaliser des vues de détail, un massif, une statue, une pièce d'eau, un groupe de fleurs, etc. et dans ces conditions le sujet n'est plus le parc lui-même, mais un de ses éléments que l'on peut souhaiter montrer dans son contexte. Il ne faut pas hésiter dans ces conditions à réduire la profondeur de champ afin de mettre en valeur le sujet principal qui se détachera alors sur un fond plus ou moins flou.