Sciences cognitives

Cette étagère a pour but de rassembler les liens vers différents documents utiles pour se renseigner sur un sujet ou faire de la vulgarisation sur le cerveau et les Sciences Cognitives. En revanche, il faut avoir un minimum de notions pour pouvoir s'y retrouver et on aura avantage à aller sur ce très bon site :Le cerveau à tous les niveaux, pour de la vulgarisation.

Pour plus de détails, consulter la page de présentation.

Processus de l'évolutionModifier

Algorithme génétiqueModifier

Utilisation et modélisation des processus de l'évolution en informatique.

Développement de la vieModifier

Principe de la vie, autopoiesis, auto-organisatoin ...

Évolution en généralModifier

Évolution de l'hommeModifier

Evolution de l'homme et de sa cognition.

Développement cérébral (de l'embryon au vieillard)Modifier

CognitionModifier

ApprenstissageModifier

Par renforcement (Reinforcement learning RL).

ConditionnementModifier

Enseignement (teaching)Modifier

ImitationModifier

LocomotionModifier

Robots marcheurs ...

Modèle direct (forward model)Modifier

"Connaissance" des conséquences de ses actions.

Mouvement oculaireModifier

Suivi de cible.

Système visuelModifier

De la rétine à la reconnaissance d'objet.

Vibrisses du ratModifier

Simulateurs de réseaux de neuronesModifier

  • Modélisation biologiquement réaliste, théorique ...


Liens en vracModifier

Questions réponsesModifier

Pourquoi a-t-on le mal de mer ?Modifier

Le mal de mer provient lorsque il y a une incohérence entre les informations données par le système vestibulaire (système dans l'oreille interne donnant les informations sur l'orientation et les mouvements de la tête) et le système visuel. Une hypothèse est que ce phénomène est dû au fait que le système vestibulaire est très sensible aux toxines (on ne marche plus droit quand on a trop bu) et qu'un dysfonctionnement de ce système indiquerait une ingestion de poisons d'où le mal-être et les vomissements.

Peut on lire dans le cerveau ?Modifier

Cet article (en) du New Scientist explique qu'il a déjà été essayé aux États-Unis d'utiliser des IRMs (Images par Résistance Magnétique) du cerveau pour vérifier si quelqu'un mentait. Bien sûr c'est scientifiquement et éthiquement douteux ...