Pôles d'éco-citoyenneté/Les principaux Pôles d'éco-citoyenneté dans le Nord-Pas-de-Calais/EDEN 62 et la Réserve Naturelle du Romelaëre

Le lieu en résumé
Type de structure syndicat mixte de coopération intercommunale
Appartenance à un réseau non renseigné
Eco-citoyenneté comme activité principale oui
Type de services Gestion, accueil et animation des Espaces Naturels Sensibles

Animations auprès des écoles et des collèges du département
Évaluation de l'évolution des espèces et des habitats

Domaine de compétence Sensibilisation à l'environnement
Amplitude d'accueil non renseigné
Capacité d'accueil non renseigné
Fréquence des événements non renseigné
Impact environnemental du lieu non renseigné

EDEN 62 et la Réserve Naturelle du RomelaëreModifier

Introduction et généralitésModifier

La Réserve Naturelle du Romelaëre est située à Clairmarais et s'étend sur une superficie de 80 hectares d'eau et de terre. On y trouve plusieurs milieux comme la prairie humide; la mégaphorbiaie, qui est un milieu humide où s'épanouissent les roseaux et d'autres herbes; et enfin le bois tourbeux, un milieu humide boisé d'aulnes et de saules cendrés.
Au le début du XVIIIe siècle ces étendues d'étangs représentaient des lieux d'exploitation de la tourbe étant un combustible très répandu à l'époque, effectivement environ 800 000 tonnes de tourbe ont été exploités donnant ainsi 30 hectares d'étangs.
En 1987 les étangs du Romelaëre ont été classés au titre de réserves naturelles volontaires et en 2008 le Romelaëre devient officiellement Réserve Naturelle Nationale. La gestion était confiée initialement au Parc Naturel Régional du Cap Marais d'Opale et ensuite à l'association Grange Nature. Depuis juillet 2009 la réserve est gérée par le syndicat mixte E.de.n 62 (Espaces DÉpartementaux Naturels du Pas de Calais) créé en juillet 1996 par le Département du Pas de Calais dont le but principal était de préserver et valoriser la biodiversité ainsi que de sensibiliser la population et les visiteurs au patrimoine naturel grâce à l'ouverture et l'aménagement de sentiers de découverte au sein de la réserve naturelle. Cette nouvelle gestion a été conçue afin d'ancrer la Réserve du Romelaëre au cœur de réseau départemental Espaces Naturels Sensibles, cette démarche s'inscrit dans la volonté de développer les liens entre le Romelaëre et les autres propriétés départementales ainsi que pour renforcer l'animation et l'efficacité de la gestion.
La politique en faveur des espaces naturels sensibles a été lancée dans le Pas de Calais en 1978, bien avant la loi d'aménagement des espaces naturels du 18 juillet 1985. Les Espaces Naturels sont des espaces non bâtis et possédant une valeur écologique intrinsèque par exemple des habitats et des espèces de flore ou faune rares et menacés. Depuis plus de trente ans le département dispose d'un droit de préemption et des moyens financiers provenant de la Taxe Départementale des Espaces Naturels Sensibles (TDENS) qui lui permettent de mener une politique d'acquisition foncière visant à protéger le patrimoine naturel départemental et à reconquérir une certaine qualité de vie dans le respect de l'identité territoriale.
Aujourd'hui la Réserve Naturelle du Romelaëre est donc gérée par le syndicat mixte Eden 62 et abrite 250 espèces de plantes, 200 espèces d'oiseaux dont plus de 70 espèces nicheuses, 17 espèces de poissons, 19 espèces de libellules et 11 de chauves-souris.

Activités de la structureModifier

Le syndicat mixte Eden 62 a l'objectif de protéger l'environnement et il est chargé de la gestion, de l'accueil et de l'animation des Espace Naturels Sensibles, dont la Réserve du Romelaëre.
Le syndicat intervient sur près de 5000 hectares organisant des activités de sensibilisation pour tous les publics comme les balades guidées mais aussi des animations auprès des écoles et collèges du département.
Le plan de gestion comprend les différentes actions à réaliser sur une période de 5 à 10 ans suivie d'un travail d'évaluation qui permet de corriger l'action et fixer d'autres objectifs sur le plan de gestion successif. Eden 62 a mis en place un programme de suivi, tout au long des actions menées, qui permet d'évaluer l'évolution des espèces et des habitats remarquables; pour cela le syndicat sollicite des compétences scientifiques extérieures en instaurant des partenariats avec plusieurs organismes comme le Groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord-Pas-de-Calais (GON), la Coordination Mammalogique du Nord de la France (CMNF), le Centre de Recherches par le Baguage des Populations d'Oiseaux (CRBPO), mais aussi les CPIE, le Conservatoire botanique national de Bailleul, le Conservatoire du Littoral, le Parc Naturel Régional du cap et marais d'Opale, le Conseil général du Pas-de-Calais, les Communautés d'Agglomération du Boulonnais et d'Hénin Carvin et enfin le Conservatoire des sites naturels du Nord-Pas-de-Calais.
Concernant les « projets école » Eden 62 propose le projet « Connaître et agir pour respecter » il s'agit d'une animation et un chantier qui permet aux écoliers de découvrir l'environnement hors de l'école. Pour les collégiens Eden 62 propose une découverte active de la faune et flore, une prise de conscience de la fragilité des milieux naturels et une promotion de la culture environnementale à travers des activités périscolaires. Les objectifs pédagogiques principaux sont: le développement du sens de l'observation, la découverte de l'histoire des sites, de la fragilité et de l'importance de chaque milieu naturel et ses composantes.

Spécificités du lieuModifier

L'action de préservation menée par Eden 62 porte sur des milieux très variés abritant des habitats sensibles.
Voici la liste des milieux préservés:

  • 650 hectares de bois et forêts, abritant 8 habitats forestiers d'intérêt communautaire
  • 130 hectares de coteaux calcaires, abritant 9 habitats d'intérêt communautaire
  • 2100 hectares de milieux dunaires, avec plus de 25 habitats d'intérêt communautaire
  • 200 hectares de landes, comptant 8 habitats d'intérêt communautaire
  • 430 hectares de marais, avec plus de 15 habitats d'intérêt communautaire
  • 300 hectares de terril.


Sur le plan floristique:

  • 12 espèces protégées au niveau national
  • 117 espèces protégées au niveau régional


Sur le plan faunistique:

  • 12 espèces d'amphibiens sur les 15 connues régionalement
  • 5 espèces de reptiles au niveau régional
  • 11 espèces de chauve-souris sur les 18 présentes dans la région.


Eden 62 a inscrit sa politique environnementale dans une démarche de développement durable. Plusieurs engagement ont été pris afin d'évoluer dans une procédure d'éco certification EMAS, en effet un système de management environnemental a été mis en place et sera évalué régulièrement lors d'audits externes pour respecter au mieux les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, réduction de la consommation énergétique, production d'une partie de l'énergie consommée, réduction de la consommation en eau, réduction de la production de déchets et l'utilisation de matériaux durables. Le syndicat prend en compte désormais les aspects environnementaux comme critère dans les procédures de marchés publics et fait participer activement le personnel à la recherche et la mise en application d'initiatives individuelles et collectives.