Oracle Database/Introduction


PrésentationModifier

Oracle Database est un système de gestion de base de données (SGBD) des plus employés au monde[1]. Il fût créé en 1979 et son langage de requête est nommé PL/SQL.

Installation d'OracleModifier

Oracle est disponible sur Windows et Linux, en plusieurs versions[2] :

  • Express Edition (XE)Télécharger : gratuite mais en version plus ancienne que la payante (ex : 11g au lieu de 12c en 2016), avec une limite de stockage quatre gigaoctets en monoprocesseur.
  • Standard Edition One : sans limite de stockage, ni support des systèmes multiprocesseurs.
  • Standard Edition (SE2) : gestion de clusters (Oracle Real Application Clusters, alias Oracle RAC).
  • Enterprise Edition (EE) : aucune limite.
  • Personal Edition (PE) : non disponible en version 12. Il s'agissait d'une sorte de EE mono-utilisateur.

Remarque : on peut télécharger et installer les versions payantes gratuitement, mais il faut décocher la case "Recevoir les mise à jour de sécurité".

Une fois téléchargé, il suffit de décompresser le ou les .zip, s'il y en a deux il faut les fusionner (dossier "database"), puis de lancer pour l'installer :

  • Dans Linux, runInstaller.sh.
  • Dans Windows, le setup.exe.

Script de lancementModifier

  Oracle se lance ensuite automatiquement à chaque démarrage de la machine, ce qui la ralentit significativement.


Pour éviter cela :

  • Dans Linux : voir /etc/init.d.
  • Dans Windows : exécuter services.msc, puis passer les services OracleServiceXE et OracleXETNSListener en démarrage manuel. Ensuite pour lancer le service à souhait (en tant qu'administrateur), créer un script Oracle.cmd contenant les lignes suivantes :
    • Pour XE :
       net start OracleServiceXE
       net start OracleXETNSListener
       pause
       net stop OracleXETNSListener
       net stop OracleServiceXE
      
    • Pour SE :
       net start OracleServiceORCL
       net start OracleDB12Home1TNSListener
       pause
       net stop OracleDB12Home1TNSListener
       net stop OracleServiceORCL
      

Si le message "Accès refusé" survient, relancer le script avec un clic droit, en tant qu'administrateur.

PrérequisModifier

Le serveur de base de données doit avoir au moins[3] :

  1. 1 Go d'espace libre sur le disque dur pour XE, 3,5 pour SE.
  2. 1 Go de RAM.
  3. Windows, Linux, Oracle Solaris, ou IBM AIX.

Depuis la version 12c il faut obligatoirement un processeur 64 bits.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier