Ouvrir le menu principal

Cycle vie durable des pc

Livre à fractionner
link={{{link}}}

Il a été suggéré de fractionner ce livre en plusieurs sous-pages afin d'améliorer sa lisibilité.

Ébauche

Cette page est considérée comme une ébauche à compléter. Si vous possédez quelques connaissances sur le sujet, vous pouvez les partager en éditant dès à présent cette page (en cliquant sur le lien « modifier »).

Ressources suggérées : Aucune (vous pouvez indiquer les ressources que vous suggérez qui pourraient aider d'autres personnes à compléter cette page dans le paramètre « ressources » du modèle? engendrant ce cadre)

Computerclipart.jpg

Ce document collaboratif vise à partager et enrichir des réflexions et propositions sur ;

- les motifs, moyens et possibilités d'allonger et d'enrichir la vie des « PC » en fin de vie,
- leur collecte,
- leur reconditionnement
- leur réemploi
- leur recyclage en vraie fin de vie
- la promotion d'une telle démarche

... dans un esprit de développement soutenable,
incluant notamment la diminution de l'empreinte écologique de ces matériels informatiques (par un usage moins bref, et éventuellement une efficience énergétique améliorée).

Le présent document a vocation à être rempli par tous ceux qui ont des informations. 
Il sera examiné collectivement après que chacun y aura mis les informations en sa possession
et en y associant : ANIS (qui a fait le 1er diagnostic en région) 
et Ateliers Sans Frontières qui envisage venir créer une entreprise de l'ESS (Économie sociale et solidaire)
capable de traiter de gros reconditionnements avec sureté. 

Pouvez-vous ci-dessous compléter le contenu des paragraphe du chapitre : qu'avons nous à chaque étape ? Que manque t-il ? 

Sections

Constat initialModifier

 
L'obsolescence programmée n'est pas une fatalité. La plupart des ordinateurs récents considérés comme périmés pourraient être rajeunis et dopés pour une seconde vie
 
Tube cathodique d'ordinateur abandonné, contenant des métaux précieux, mais aussi toxiques (verre au plomb, etc.)
 
Le recyclage des déchets électroniques se met peu à peu en place, dans des conditions environnementales, d'hygiène et de sécurité parfois douteuses, dans certains pays pauvres
 
Le recyclage d'ordinateurs n'ayant pas fait l'objet d'une éco-conception est difficile. En allongeant leur durée d'utilisation, puis en les orientant vers des filières socialement et environnementalement responsables, on gaspillera moins de matériaux et génèrera moins de pollutions.
 
Un rafraichissement logiciel, mais aussi physique...

Ici comme ailleurs, le cycle de vie d'un ordinateur commence par l'achat d'un produit (importé) qui vit de 3 à 5 ans maximum (surtout pour les grandes structures). Il finit alors généralement dans une déchetterie ou revendu à la tonne.
Il semble possible d'allonger et d'enrichir la vie de ce « PC », voire de lui offrir une seconde vie, en lui donnant un caractère plus durable. Un réemploi est possible pour une grande partie des PC par leur régénération avec de nouveaux OS/logiciels, éventuellement leur restauration, puis en fin de vie leur intégration dans les meilleures filières de recyclage en région. Des structures, notamment associatives (création d'activité d'ESS (Économie sociale et solidaire) pour le reconditionnement ; contribution à la dotation solidaire de tous en PC) pourraient se développer sur ce champ nouveau et assurer un recyclage le plus intime possible (localement, en région (voir le schéma générique fait par ANIS à l'occasion de son séminaire « Roumics » dédié à ce sujet - avec le soutien de la Région Nord-Pas-de-Calais).

Qui peut faire quoi ?Modifier

Dans une collectivité volontaire comme le Nord-Pas-de-Calais, où cette réflexion est en cours, ce sujet ne peut bien sûr pas être traité par le seul service TIC (technologies de l'information et de la communication) tant ses dimensions sont multiples. Plusieurs Directions sont donc associées : DAE aux titre de la promotion de l'idée de don de PC en direction des entreprises et de la création d'activité en ESS, la Dir. Environnement, la D2DPE au titre du DD, la DPIR au titre de la solidarité et de la dotation en PC des exclus et associations.

La Roumics, et ses travaux préliminaires, avait engagé la caractérisation de ce qui existe déjà en Nord-Pas de Calais. Mais aussi a montré les creux, limites, manques. Il semble ainsi que très peu d'entreprises, acteurs publics ou particuliers savent qu'il est possible de donner un PC plutôt que de le jeter. Mais en même temps, il semble que les structures des reconditionnement existantes ont des capacités de traitement très limitées et apparemment incompatibles avec des dons de grandes sociétés. Par contre le recyclage semble avoir toutes ses briques entre Envie2E et TerraNova à Isbergue (recyclage des cartes mères). De plus, il conviendrait de mettre dans le tout de la cohérence, de l'articulation, de bout en bout de la chaine (incluant la logistique) et de la visibilité d'ensemble.

Qu'avons-nous, que n'avons-nous pas, que reste t-il à faire ?Modifier

Il est envisagé de conforter un premier diagnostic en identifiant la chaine de la valeur afin de repérer ce qui existe ou manque en Nord-Pas de Calais dans le cadre du projet de la création d'une nouvelle filière de valorisation des PC en "fin de vie".
Le reconditionnement de PC ouvre aussi de nouvelles perspectives pour favoriser l'appropriation de l'usage des technologies de l'information chez les personnes les moins favorisées en région Nord-Pas de Calais, usage de plus en plus indispensable pour accéder à certains services.


Étape Consolidation du contexte initialModifier

1 Expliciter les objectifs de ce dispositif, pour en suivre la pertinence, l'efficacité et l'efficience, ainsi que les impacts ...

- objectifs de limitation de consommation d'énergie (dont « énergie grise ») et de production (directe et indirecte) de déchets, prenant en compte les éléments ci-dessous
- objectifs de réduction de la fracture numérique : public et structures cibles
- objectifs de cohésion sociale par la promotion d'usages (accès à des services, ...), de logiciels ou de plates-formes collaboratifs libres (?) ; l'enjeu n'est pas seulement de fourguer du matériel pour dire de faire du recyclage, il s'agit aussi de veiller à ce que l'on réponde à des besoins ; qui a identifié les besoins des gens classés aujourd'hui de l'autre côté de la fracture numérique ?
- ...

2 Intégrer dans le contexte les élément de D3E (cf. infra)

3 L'ordinateur d'entreprise ou d'un travailleur indépendant fait l'objet de règle de comptabilité et d'amortissement ; il conviendrait donc peut-être de s'assurer quels impacts, la fiscalité et la comptabilité ont (ou n'ont pas) sur le dispositif.
Les conditions et implication du don peuvent être explorées du point de vue juridique (donation, leg...),

4 Penser à la structure de pilotage du dispositif, a fortiori si un des objectifs est de travailler à la réduction de la fracture numérique (il faudra penser l'action d'aller de l'autre côté de la fracture pour y défricher et fertiliser le terrain)

- s'inscrire dans une démarche d'Économie Sociale et Solidaire suggère que les structures régionales d'animation de l'ESS(APES, CRESS, ...) soient dans la boucle ;
- ...

5 Articuler le dispositif à l'existant (dans les politiques régionales ou aux acteurs présents sur ce thème) :

- articuler le rôle des pôles (Pôle Régional Numérique, Pôles Ubiquitaires[1], ...)
- envisager le soutien de la recherche (a minima, en commençant par l'accueil d'étudiants stagiaires, que ce soit pour des question de matériel ou de logiciels (libres) à développer) pour le cas échéant analyser les pratiques, les impacts (genre bilan au registre du plan climat territorial, ...), etc. et aussi, pourquoi pas, proposer des solutions technologiques d'amélioration des machines recyclées, ...
- sensibiliser les filières de formation initiales et continues : outre la sensibilisation aux principes de recyclage, les établissement d'enseignement et de formation sont utilisateurs, et donc susceptibles de donner et/ou de recevoir ;
- la nébuleuse des associations de promotion du logiciel libre : April, CLX etc (Chtinux, Artux, Béthune Libre, DK Libre, Linux Cambrésis, Linux62, LoLiE, Va'Libre, Valenciennes

etc.

Étape promotion : faire connaître la possibilité de donnerModifier

Il existe le site « Ordi 2.0 Une deuxième vie pour l'informatique », avec une veille et une page "bonnes pratiques"

Étape don : stimuler les entreprises, collectivités, particuliers quant à la possibilité de donnerModifier

Les collectivités locales en charge de la gestion des déchets (communautés urbaines, d'agglo, et le cas échéant communautés de communes ou syndicats mixtes spécifiques) éditent souvent un guide annuel des service de gestion des déchets sur le territoire. Elles ont également en général des pages web dédiées, parfois un service de renseignement téléphonique. Il devrait être possible (et assez facile dans de nombreux cas) d'inclure dans ces supports des informations sur ordi2.0 et autres acteurs et services dont on voudra faire la promotion.

Entreprises : il existe des chargés de mission environnement dans les CCI, Chambres de métiers, et quelques autres organisations professionnelles, chargés de mission qui sont organisés en réseau au niveau régional (CR : voir DEnv service Ecodev). Leur site web : www.strategie-environnement.fr

Réseau alliance : Réseau Alliances promeut la RSE par la recherche et la diffusion de Bonnes Pratiques d'entreprise

Étape collecte : être capable de collecter ces dons (grands volume ou capillarité fine des particuliers)Modifier

Faut-il mobiliser le réseau des 200 Cyber-centres (pour les particuliers ou PME maxi) ?

L'association ELISE collecte, trie et valorise les papiers de bureaux auprès des entreprises et administrations (notamment des "grands comptes"). Elle a développé également des services de collecte de cartouches d'encre et D3E, avec ensuite des accords avec des entreprises de recyclage. Papier et informatique étant (encore) souvent très (trop) liés (malgré les chimères quasi ancestrales du zéro papier), il y a là un acteur qui pourrait jouer un rôle non négligeable dans ce circuit à développer. www.elise.com.fr Les ESAT (établissements et services d'aide par le travail, ex CAT)...

Certaines ressourceries ont une capacité à démarcher, collecter, voire trier-réparer ce type de produit.
Ce sera à l'échelon territorial, mais avec une capacité d'action et d'adaptation à une nouvelle activité très variable selon les ressourceries. (www.ressourcerie.fr) Elles font parfois partie du dispositif ordi 2.0 (voir article)

Étape reconditionnementModifier

Étape reconditionnement 1 : avoir des structures d'ESS capable de traiter des petits ou grands volumes dans des conditions de sureté au niveau d'entreprises ayant des données sensibles.Modifier
  • faire un diagnostic de la machine, sur l'ensemble des paramètres de durabilité : état des composants, consommation électrique, adaptable pour des modifications de configuration, compatibilité de la configuration avec les logiciels (libres préconisés, ...)
  • identifier la machine dans le système d'information et de suivi du dispositif, pour une traçabilité des opérations.

???

Étape reconditionnement 2 : avoir des logiciels (libres ; dons de propriétaires) pour mettre dans les machinesModifier

...???

Étape dotation des associations ou particulier en fracture numériques ou exclus (critères d'obtention, logistique) en mode don, prêt, vente à bas coûtsModifier

DPIR ?


Étape formation des utilisateursModifier

  • Question (F Moreau, qui ne connaît pas assez les logiciels libres...) : dans un monde qui reste largement dominé par les enfants et petits-enfants de Bill Gates, la diffusion de PC reconditionnés équipés en logiciels libres ne nécessite-t-elle pas un minimum d'accompagnement et de formation des futurs utilisateurs ?
  • questions de FL: Pourquoi ne pas inscrire tout ou partie du projet dans une approche de type économie de service ?
    (avec possibilité de préparer pour les utilisateurs qui le souhaite des connexions partagées à l'internet, des scanners partagés, ou des imprimantes distantes ?)

Étape récupération des PC en fin de vie (collecte, logistique)Modifier

Dir transport ? Pôles logistiques ? Recycleries ? ???

Étape retraitement des grandes pièces (plastique, métaux…)Modifier

avec des acteurs type Envie 2E ?

Le recyclage des "grandes pièces" ne semble pas poser aujourd'hui de problème majeur : à partir du moment où l'ordinateur en fin de vie a été démonté : les éléments purement métalliques se recyclent sans problème dans les filières ad hoc qui tournent bien, les pièces plastiques (coques d'écran, d'imprimantes) peuvent par ex. être recyclées par l'entreprise Nord Pal Plast.

Étape retraitement plus fin des composants électroniquesModifier

Il existe plusieurs filières de recyclage des cartes électroniques et autres piles, batteries... Ces filières sont connues et utilisées par les acteurs de la filière des D3E : Envie 2e, les ESAT et ressourceries qui travaillent ce type de produit...

Le cas particulier des smartphones possède sa propre filière de reprise payante, comme love2recycle.fr.

Étape valorisation d'ensemble de la chaine et déploiement équitable sur le territoireModifier

????

La "filière dédiée" des D3E (principe de la "REP")Modifier

Dans le cadre des réflexions abordées ici, il est indispensable d'approfondir les aspects réglementaires qui encadrent la valorisation et la fin de vie de ce type d'équipement. En effet, depuis quelques années, la gestion de ces D3E (déchets d'équipements électriques et électroniques) est fortement encadrée par des directives européennes et des décrets nationaux.
L'application dans ce cadre du principe de Responsabilité élargie du producteur (REP) fait que les détenteurs de ces produits ont des obligations de valorisation, et que la filière économique s'est organisée. Les grands fabricants et distributeurs ont créé des "éco-organismes" agréés par l'État : Éco-Systèmes, Ecologic, ERP, et un quatrième spécialisé dans les lampes, Recylum. (ces 4 éco-organismes - appelés parfois "éco-bidules" par les gens du sérail compte tenu de la complexité administrative, juridique et financière qui découle de ce type d'organisation - sont eux-mêmes "chapeautés", coordonnées par l'OCAD3E, initié par les pouvoirs publics pour mettre en peu d'huile dans les rouages, voir schéma http://www.eco-systemes.fr/swf/OCAD3E.html) Ces 4 éco-organismes confient à des opérateurs privés (dont Envie) des marchés de collecte, démantèlement, recyclage, passent des conventions avec les collectivités et les distributeurs afin de collecter ces D3E et ainsi de répondre aux objectifs assignés par les pouvoirs publics.

Voir :

- les pages de l'ADEME sur les D3E et le dossier de presse ministériel faisant le point sur la filière

- la page Wikipédia sur les D3E

Exemple de pratique déjà en placeModifier

  • Le Conseil régional Nord-Pas-de-Calais (à vérifier, car source FM datant de quelques années)
    Pour faciliter la gestion et la maintenance de son parc informatique, le Conseil régional remplace les ordinateurs au bout de 3 ans. Les anciennes machines sont (ou étaient) soit réaffectées dans les lycées, soit données à des associations qui en font la demande.
  • Des associations de la région PACA se sont regroupées autour d'une initiative baptisée Eco-DSI et proposent un service de recyclage pour les anciens PC durant toute la fin de 2011, avec délivrance d'un certificat de destruction et du BSD (Bordereau de suivi des déchets)[2]
  • le Conseil Général de la Haute-Savoie et la ville d'Annecy confient leurs ordinateurs à recycler à AfB France qui efface les données avec le logiciel Blancoo. Soixante-dix pour cent des ordinateurs sont proposés à la vente au prix de l'occasion.

...Voir aussiModifier

Glossaire :Modifier


Wikilivres en projet, sur des sujets prochesModifier


Articles de Wikipédia sur des sujets connexesModifier


Liens externesModifier


Ressources bibliographiquesModifier


RéférencesModifier

  1. Le Pôle ubiquitaire (pôle d'excellence de la région NPDC) soutient la création d’entreprises dans le domaine des TIC (E-business & Pure Players, Télécoms & Réseaux, Systèmes d’Information et Edition de logiciels, Industrie de contenus). Pôle ubiquitaire héberge et accompagne les porteurs de projet jusqu’à la création de leur société
  2. Le monde informatique, Recyclage solidaire des parcs de PC en PACA