Jardin au naturel/Comment aménager un jardin au naturel ?/Faire vivre le sol du jardin

Jardin au naturel
Plan
  1. Pourquoi créer un jardin au naturel ?
    1. Pour mieux accueillir la faune, la flore et la fonge
    2. Pour son intérêt paysager
    3. Pour protéger sa maison des aléas climatiques
    4. Pour améliorer les récoltes (potager, verger, jardin d'ornement)
    5. Pour diminuer son empreinte écologique
    6. Pour contribuer à la trame verte et bleue
  2. Comment aménager un jardin au naturel ?
    1. Avant de commencer
      1. Établir un état initial
      2. Tenir compte de la réglementation
      3. Dresser le plan général
      4. Choisir ses végétaux
    2. Créer les aménagements structurants
      1. Planter une haie, un bosquet, des arbres fruitiers ou têtards
      2. Creuser une mare
      3. Semer une micro-prairie
      4. Aider les messicoles
      5. Installer des cavités et des cachettes
      6. Réaliser des allées
      7. Végétaliser un mur
      8. Planter des couvre-sol
      9. Laisser du bois mort
      10. Fleurir joli et utile
    3. Comment favoriser certains animaux ?
      1. Les oiseaux
        1. Les haies favorables aux oiseaux
        2. Quelques plantes herbacées utiles aux oiseaux
        3. Les nichoirs
        4. Nourrir les oiseaux en hiver
      2. Les mammifères
        1. Le gîte à hérisson
        2. Aider les chauves-souris
      3. Les amphibiens
      4. Les insectes
        1. Les haies favorables aux insectes
        2. La spirale à aromatiques
        3. Favoriser les perce-oreilles
        4. Aider les hyménoptères
  3. Comment entretenir un jardin au naturel ?
    1. Faire vivre le sol du jardin
    2. Tailler une haie et produire son BRF
    3. Entretenir la mare, le ruisseau, les zones plus humides
    4. Faucher la prairie en gardant des zones refuges
    5. Gérer les petits aménagements
    6. Être vigilant quant aux invasives et pathogènes
    7. Suivre les principes de la lutte biologique
Modifier ce modèle


Faire vivre le sol du jardin

Si des légumes poussent désormais en tout temps dans des serres sans contact avec le sol, chacun fait la différence entre une tomate cultivée de telle manière et une autre issue d’un jardin. Le sol est donc essentiel.

Comment se forme le sol ?Modifier

Le sol est le résultat de la décomposition de la roche en dessous et de la matière organique qu’il reçoit (les feuilles, brindilles, déjections, cadavres… dans une forêt). La vie cachée dans la terre joue un rôle clé dans ce processus. Certains animaux (les vers de terre, les fourmis…) retournent le sol, créent des habitats pour les autres organismes et favorisent l’apport de la matière organique, de l’eau et de l’air en profondeur. Les bactéries et les champignons microscopiques décomposent la matière organique en nourriture pour les plantes (azote, phosphore…). D’autres animaux (colemboles, acariens, nématodes…) contrôlent leur activité et évitent la prolifération de l’un sur l’autre. La qualité et l’abondance de la production de votre jardin dépendent de cette vie cachée dans le sol.

Comment aider la vie dans le sol pour avoir de bons et beaux légumes, fruits ?Modifier

Évitez les pesticidesModifier

Les molécules des désherbants, insecticides… nuisent également à la vie dans le sol. Pour les éviter, favorisez au contraire les animaux auxiliaires grâce à des haies, une mare, des gîtes… Associez les cultures : certaines repoussent les insectes nuisibles d’autres. Changez l’emplacement des légumes d’une année sur l’autre.

Apportez régulièrement de la matière organiqueModifier

Un sol nu se dessèche et est érodé par le vent et l’eau. Il se tasse, ce qui nuit à l’apport d’eau et d’air en-dessous. Entre les rangs de légumes ou dès qu’une parcelle se libère, épandez des feuilles mortes, des tontes de pelouses en fines épaisseurs régulièrement renouvelées, du compost ou du fumier bien décomposés… ou cultivez des engrais verts. Ces apports de matière organique améliorent la structure du sol, augmentent la capacité de rétention de l’eau et des nutriments, protègent le sol contre l’érosion et le tassement et soutiennent le développement des organismes du sol. Ils rendent inutile l’apport d’engrais chimiques, qui au contraire perturbent l’équilibre entre les micro-organismes du sol.

Dernière modification le 2 mars 2013, à 15:59